Notre musique (titre provisoire)

Création théâtre / mise en scène Laurence Riout


IMGP7736

Les jeudi 8, vendredi 9 et samedi 10 & jeudi 15, vendredi 16 et samedi 17 février // 21h



Composition théâtrale avec une danseuse qui parle, un comédien burlesque, de la musique, un aspirateur, des poèmes extraits du « Chant de la terre » de Gustav Malher et d'autres paroles...

Soit un homme et une femme dans un espace brut. Il s'affaire, elle danse.
Il passe l'aspirateur, change une ampoule, déplace une table, lit le journal à voix haute. Ou bien il répare un fauteuil, écoute la radio, enroule des câbles. Quand il ne s'emmêle pas dans les fils électriques il trébuche. Parfois, on peut le voir monter sur une chaise et regarder au loin.
Il ne se plaint pas il s'affaire. Il s'affaire elle danse. Elle danse elle dit.
Elle dit que « dans toutes les vallées descend le soir avec ses ombres pleines de fraîcheur ».
Elle dit encore  : « Où donc t'attardes tu, long est ton abandon ».
Souvent elle répète qu'elle est devenue étrangère au monde pour lequel jadis elle gâchait tant de temps. I am dead to the bustle of the world. Mais elle ne s'en soucie guère. À minuit, elle écoute son cœur battre ou bien elle regarde le ciel. Elle vit seule dans son amour et dans son chant. Elle ne se demande ni qui elle est ni ce qu'elle raconte. Elle danse elle dit, elle donne du corps et laboure la langue. Elle délire le monde, il est pris dans les choses, elle se met sur son chemin il la porte, elle demande « où es tu » il lui répond « ici ». Chacun se fait embarquer dans l'imaginaire de l'autre pour s'emporter ailleurs ensemble.


Direction Laurence Riout / De et avec Loan Le Dinh, Guillaume Buffard