Aphélie Compagnie

Du côté de Mars (probablement)


En résidence du 5 au 11 novembre 2018 et du 13 au 17 février 2019



Jeu et mise en scène : Charlotte Piarulli
Interprétation : Pierre-Benoît Duchez, Laurie Montamat et Charlotte Piarulli
Création sonore et vidéo : Robin Piarulli
Régie : Mathilde Pachot
Partenaires : Théâtre Le Ring (Toulouse), La Bobine (Gourdon, Lot), Lycée Léo Ferré (Gourdon, Lot), Chercheurs d’Etoiles (Lot), Centre Culturel Alban Minville (Toulouse), Radio Radio (Toulouse)


Note d’intention


Le spectacle Du côté de Mars (probablement) initie le cycle des Pures Coïncidences imaginé par Aphélie Compagnie.

Sur le plateau, cinq paravents, portant des aplats de différentes matières, aux cadres de métal, évoquent en un ballet les couloirs anonymes de l’EHPAD. Tour à tour, ces surfaces, de différentes envergures, vont servir d’écrans de projection, de diffuseurs de lumière, de supports d’écriture.

Evoluant parmi ces surfaces mouvantes, trois corps. Pas vieux, ceux-là, non, mais empétrés. Émus. Qui attendent. Des corps qui passent, des corps qui pensent. Qui se laissent aller. Qui ne sont pas toujours polis, ni «aux bons endroits». Qui répondent aux questions, qui discutent. Du temps qu’il fait, du temps qu’ils ont eu. De ce que c’est que vieillir.

Loin d’une parodie mimétique de la vieillessse, l’enjeu, pour ces trois comédiens, est d’évoquer des personnes rencontrées, toutes véritables, et de les laisser se dire ainsi. Au plus près de leurs souffles, de leurs rengaines, de leurs silences.


Présentation de la compagnie


Aphélie (n.f.) : du grec ancien apo, « loin » et hélios, « soleil ».
On dit d’un objet céleste (planète, comète, astéroïde) que son aphélie est le point de sa trajectoire le plus éloigné du Soleil autour duquel il tourne.
Aphélie Compagnie porte les différents projets de Charlotte Piarulli : spectacles, articles, conférences, lectures et écrits.

Charlotte Piarulli
A la fois comédienne et étudiante en Master dans le domaine de l’éthique médicale, elle fait de la scène son espace privilégié pour penser le langage et ses variations. L’enjeu pour elle est d’amener à la surface du langage ce qui constitue le lien singulier que nous entretenons avec le monde.
En tant que comédienne et lectrice, elle est régulièrement amenée à travailler avec la Cie Acmé, la Belle Cie et le Théâtre Le Hangar.

Artistes invités sur cette création :

• Pierre-Benoît Duchez
Comédien formé au TNT, au Théâtre de la Digue, au Théâtre Le Hangar et auprès de Solange Oswald, il joue régulièrement avec la Cie Tempo Théâtre, qu’il a co-créée, et avec le Théâtre Le Hangar (lectures). En 2016, il crée en tant que metteur en scène la Cie Acmé.

• Laurie Montamat
Comédienne, elle se forme au Conservatoire de Toulouse, au Théâtre Le Hangar, au Théâtre Le Ring et auprès de Serge Pey. Licenciée en Etudes Théâtrales, elle mène régulièrement des projets autour de la performance et de la «poésie d’action» et se produit comme comédienne au sein
de la Cie Acmé.


Plus d’informations


Voir le site de la compagnie